Par Norbert Ripoll

                   

Algérienne ??? Pourquoi ?

 

Par Norbert Ripoll

                                                                                              

Après l’invitation du peuple français à venir grossir ses rangs, et après les péripéties de notre installation, il fallait à tout prix réagir. Plus de repères, les familles et amis disséminés en métropole… Heureusement, un évènement providentiel est venu nous aider à combler ce vide.

C’est en décembre 1967 que mon beau père, qui travaillait à la ville de Thiais, commune voisine de Créteil où nous habitions, m’a informé qu’une association pieds-Noirs préparait un arbre de Noël, et qu’il y avait des invitations. Très intéressés, nous nous y sommes rendus avec des amis. L’organisateur était Monsieur Chenu, président de la section de l’Algérienne de Orly.

Une très bonne organisation, avec la participation pour le spectacle des enfants des adhérents, et en finale, une distribution de jouets. Monsieur Chenu, consulté, nous as encouragé à créer une section de l’Algérienne à Créteil qui fut ouverte avec son aide pour la première année, en nous donnant les contacts du bureau national.dont le siège se trouvait à Paris, avenue des Champs Elysées au Cercle France Outre Mer. Un résumé du discours prononcé par le Président Blanquer à l’occasion du 60ème anniversaire va vous permettre de mieux connaître cette association.

Au lendemain de la guerre, nombre de Français d’Afrique du Nord, après avoir combattu dans les troupes de la reconquête sous les ordres des généraux JUIN et DELATTRE DE TASSINY , décidaient de s’installer en métropole. N’oublions pas que 160 000 d’entre eux avaient débarqué en Provence avec le Général DELATTRE et en Normandie dans l’armée LECLERC  dont ils constituaient 70% des effectifs, comme l’a souligné le Général COMPAGNON dans sa biographie de LECLERC. Des raisons diverses les retenaient sur le sol métropolitain, souvent du fait de mariages ou de simples raisons économiques car il leur fallait préparer leur avenir après trois années passées sous les drapeaux……. Un des plus illustres d’entre eux, le Colonel FURNARI, héros des deux guerres, décidait de réunir quelques amis et de créer une amicale permettant à tous ces anciens d’Algérie de se retrouver régulièrement, comme se rencontraient les Bretons ou les Alsaciens de Paris… Il décida d’appeler son amicale « L’ALGERIENNE » le terme d’Algérien s’appliquant à tous les habitants d’ ALGERIE  sans distinction d’origine ou de confession. Qui connaissait alors ce terme de Pieds Noirs dont on les a affublés vers la fin de la guerre d’Algérie ? sans doute par dérision mais dont ils se sont emparés comme d’un boomerang à défaut de ne plus pouvoir être confondus avec les autres habitants de l’Algérie…….

L’activité du Colonel FURNARI était telle, et ses relations parisiennes aidant, que très vite l’ ALGERIENNE devint une des grandes associations de la capitale et attirait les personnalités du monde politique et littéraire. Sans les citer toutes, on a pu voir, dans de nombreux dîners - débats, le futur Président de la République Vincent AURIOL, le Maréchal JUIN, Jacques SOUSTELLE, le Gouverneur NAEGELEN, plusieurs députés et sénateurs. Nous avons dans nos archives la photo d’Albert CAMUS qui fit chez nous sa seule sortie alors qu’il n’acceptait plus d’invitation pendant les évènements d’Algérie. …… Pendant 15 ans, l’ ALGERIENNE a donc été pour beaucoup de résidents parisiens un coin de ce territoire méditerranéen avant de prendre une nouvelle dimension avec le rapatriement imposé dans les conditions que l’on connaît que trop. Elle prenait alors un caractère social, le Colonel FURNARI veillant à aider au recasement de ses compatriotes en difficultés. …. Pendant trente ans, j’ai veillé à entretenir la flamme, en créant de nouveaux points de rencontre comme VALENCE CHAMBERY ou POISSY et en continuant à faire rencontrer au cours de dîners des personnalités tel que le sculpteur Paul BELMONDO, les écrivains Michel de SAINT PIERRE, Arthur COMTE, président de l’ORTF, maître ISORNI, René JEAN CLOS, le Colonel REMY qui nous parle de ses démêlés avec de Gaulle, Paul GUTH et bien entendu le Général JOUHAUD toujours présent à chacune de nos réunions, les ministres chargés des rapatriés DOMINATI, COURRIERES, SANTINI, CATHALA, ROMANI, les responsables de l’agence nationale d’indemnisation, Monsieur Jean Claude LESOURD qui continue par sa présence à nous manifester son intérêt et son amitié, son successeur, Monsieur VAUTHIER, lui aussi parmi nous…….. Vous voyez que l’ ALGERIENNE a joué et joue toujours un grand rôle parmi les gens de la communauté rapatriée, et elle se devait de fêter avec éclat son 60ème anniversaire qui fait d’elle la doyenne de tous ces groupements avec qui elle lutte en permanence pour la mémoire et la justice si dures à faire admettre pour leurs compatriotes.. Une période ou plus que jamais il nous faut défendre les acquis de tous nos parents et grands parents qui ont contribué par leur courage, leurs initiatives, souvent au sacrifice de leur vie à la mise en valeur de ce pays rencontré au moyen âge et porté par eux au rang d’ ETAT MODERNE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires (14)

1. cutillas 05/01/2013

Cher Norbert,
Quel honneur pour moi d'avoir intégré,courant 1971, comme "bleu-bite" pied-noir votre exceptionnelle équipe de l'Algérienne de Creteil!! Nos réunions amicales (mais animées...) restent pour moi des souvenirs folkloriques se terminant toujours autour du "CRISTAL".
Au contact de cette équipe de copains, j'ai continué à cultiver les principes d'éducation reçus "là-bas" : l'amitié, la solidarité, le courage et le respect de la famille.
Jean Pierre CUTILLAS

2. cutillas 05/01/2013

Cher Norbert,
Quel dommage de ne pas t'avoir rencontré plus tôt!!! Tu aurais pu être mon "mentor" pendant mes 25 ans de basket. Mais ravie de t'avoir connu depuis ce fameux Jour de l'an 1970 oû j'ai eu l'honneur d'être la
premiére "patos" adoptée chaleureusement par votre charmante communauté.
Joelle CUTILLAS

3. RIPOLL 29/01/2012

J AVAIS PENSE QUE LE NOMBRE DE REPONSES A NOS VOEUX ATTEINDRAIT AU MOINS UNE REPONE ET BIEN JE ME SUIS TROMPE PAS UNE C EST TRISTE

4. RIPOLL 28/12/2011

Yolande et Norbertvous souhaitent une bonne année ils esperent vous lire pkus souvent beaucoup de santé a tous amities et bises

5. RIPOLL 10/09/2011

VOILA PLUS D UN AN QUE CETTE RUBRIQUE RESTE VIDE OU SONT PASSES LES PIEDS NOIRS DE L ALGERIENNE C EST DEPRIMANT JE VAIS MALGRE VOTRE SILENCE CONTINUER A RACONTER L ALGERIENNE J AI EU 80 ANS CETTE ANNEE IL FAUT FAIRE VITE ???

6. r 10/12/2010

merci Jzan jeah un peu de beaume au coeur,bien sur nous prenions du plaisir mais quel boulot j'ai continué avec le mechoui et le prochaijn article ce sera la fete sportive a bientot peut etre bisous a vous deux

7. Llorens <jeanjean 30/11/2010

Continues Norbert, l'Algerienne etait un truc formidable ou nous avons passé des moments fabuleux, et entre nous, nous en parlons encore. Rien à voire avec les reunions locales. Je ne sais plus combien de temps j'ai été adherent, mais celà reste à graver dans nos coeurs à jamais, C'etait à chaque fois, comme si on retournait là-bas, il y avait les tables "par quartier ou rues" mais nous etions tous de la meme famille, on ne te remerciera jamais assez pour tous ces moments, je sais que tu as encore la "carriole" que l'on t'avait offert un soir de reveillon. J'ai des dizaines de photos de toutes les reunions qu je garde precieusement. à plus, une pastera de bises Jeanjean Llorens.... de Belcourt

8. RIPOLL NORBERT 17/10/2010

chers amis voila plus d'un an que je n ai plus ecrit sur l ALGERIENNE pourquoi je n ai eu qu une personne qui m'a repondu M DJEZAIRI et pourtant la suite je l'ai dans la tete aussi ne serait ce que pour moi je vais continuer mon monologue si RACHEL le veut bien je m'etais arrete a la preparation du mechoui avec quelques photos ensuite j'aborderai la plus grande manifestation la FETE SPORTIVE

9. ripoll 17/04/2010

a l'attention de M DJEZAIRI MERCI POUR TON MESSAGE D AMITIE J AI ETE ETONNE DE NE PAS AVOIR EU PLUS DE REACTION DES ANCIENS DE L ALGERIENNE DEVENUE LA CAPFA CETTE PERIODE DE NOTRE VIE NE PEUT PAS TOMBER DANS L OUBLI NOUS AVIONS UNE EQUIPE QUI FAISAIT FONCTIONNEES CES REUNIONS ET TON MESSAGE EST ARRIVE AU BON MOMENT JE COMMENCAIS A DESPERER JE SUIS CONTENT DE VOIR QU IL EXISTE DES AMIS QUI N ONT PAS OUBLIE AMICALEMENT NORBERT

10. Henri Djezairi 13/04/2010

Cher Monsieur Rippol
Je suis très heureux de vous lire celà me ramène quelques années en arrières, lorsque nous venions en famille à vos soirées bien organisées à la salle de Créteil, en compagnie de nos amis M.et Mme Conte et Giménez, hélas aujourd'hui décédés.
Bonne soirée

11. NORBERT 05/04/2010

JE VEUX BIEN CONTINUER A RACONTER L'algérienne a condition que cela vous interresse la balle est dans votre camp JOYEUSES PAQUES A TOUS BONNE MOUNA

12. Norbert 12/02/2010

CHERS TOUS DEUX NE POUVANT PAS AVOIR ACCES AUX COMMENTAIRES AVEC LES NOUVEAUX CODES JE VOUS ANNONCE AU TITRE DE L ALGERIENNE LE DECES DE MAITRE BLANQUER PRESIDENT NATIONAL DE L ALGERIENNE CAPFA PRESIDENT EGALEMENT DE LA MAISON DES RAPATRIES A PARIS IL FIGURE DANS LA LISTE DE CEUX QUI ONT DEFENDU NOTRE ALGERIE ET JE PENSE QU A CE TITRE IL A LE DROIT A UNE PENSEE DE TOUTE LA COMMUNAUTE PIEDS NOIRS NORBERT

13. Norbert 06/09/2009

J'aimerai avoir des commentaires ou des questions je sais que la plus part de vous ont connu l'Algérienne au travers de la Fète sportive que je vais développé dans ma suite mais il me faut savoir si cela vous interresse

14. Rachel 25/06/2009

N'oubliez pas de cliquer sur la seconde page pour l'ouvrir et voir les photos

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Une histoire d'amitié

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site